Aide Humanitaire

La compassion en action

Alice Project est aussi engagée dans diverses activités sociales pour aider les femmes, les jeunes filles et les classes sociales défavorisées.CHAKMA BOY IN THE PRE2

Soutien économique pour les enfants de familles pauvres
• Accès à l’éducation pour les jeunes filles défavorisées
Formation professionnelle comme le tissage, filature et la couture
Programmes résidentiels pour les Chakmas et les Monpos
• Soutien à des minorités ethniques non reconnues, comme les chakmas et les Monpos

LES CHAKMAS
Des réfugiés dans leur propre pays

Les Chakmas sont des gens simples et pacifiques.
De religion bouddhiste, ils vivent dans l’Arunachal Pradesh, Assam , Tripura et Mizoram en Inde et Chittagong Hill Tracts au Bangladesh. Ils ont leur propre mode de vie, leur langue, leur valeur et leurs cultures, ils sontrès instruits. Cependant, suite à la partition de l’Inde en 1947, ils sont devenus des réfugiés dans leur propre pays, car leur terre on été cédée au Pakistan.

Depuis, les Chakmas ne bénéficient pas d’un statut précis en Inde et doivent lutter pour leur survie.

1964 : environ 30.000 Chakmas ont migré en Inde et ont commencé à reconstruire leur vie, malgré les discriminations.
2001 : Création du programme résidentiel par Alice Project au bénéfice des Chakmas ( accueil de jeunes garçons chakmas dans ses écoles pour des raisons humanitaires.)
2006 :‘Alice Project construit un foyer d’accueil pour les filles sur le campus de Sarnath.
♦ 2009 : une nouvelle école a été construite dans le village de Bodhisatta Deban dans l’Arunachal Pradesh. Aujourd’hui, 9 enseignants offrent une éducation gratuite à 94 enfants issus de familles défavorisés. 20 étudiants sont résidents.
♦ À l’heure actuelle : plus d’une centaine d’étudiants Chakmas résident gratuitement dans les trois écoles Alice Project.

L‘objectif du programme résidentiel :

♦ Fournir une éducation aux filles issus de familles vivant en dessous du seuil de pauvreté.CHAKMA GIRLS DRESSED
♦ Favoriser l‘accès à l’éducation, un «privilège» réservé jusque là aux hommes.
« La décision de fournir de l’aide et de l’assistance aux Chakmas s’inscrit dans la philosophie d’Alice Project pour laquelle aucun projet ou réforme ne peut réussir s’il ne s’appuie pas sur la tradition. Un peuple sans mémoire est condamné. Les chakmas risquent de perdre leur identité et leurs valeurs culturelles. Nous voulons être à leurs côtés pour relever le défi de les préserver d’un tel avenir. » V. Giacomin

×
Show